Dans un temps lointain, très lointain, mais en fait pas tant que ça puisque j'étais déjà jeune, il y avait un truc formidable dans les supermarchés. Un truc de génie, un coup de pub bien pensé, une action marketing intelligente. Et oui, dans les supermarchés on avait inventé les lots et les achats en gros.

Magnifique initiative profitable au consommateur, qui en achetant plus en une seule fois gagnait sur le prix au kilo et énonomisait donc un peu de son pauvre salaire de prolétaire.

Seulement il semblerait que depuis ce temps, quelques petites choses aient changé.

Faisant les courses ces derniers temps, je n'ai eu aucun mal à me rendre compte que les soi-disant « prix choc » en lot de deux paquets ou les ventes en gros genre 10kg de riz se trouvent en fait nettement plus cher au kilo que le produit pris à l'unité. Et pas besoin d'être bon en maths pour s'en rendre compte.

Pour exemples, un lot de deux boîtes de gateaux au chocolat coute 1€ de plus au kilo que le paquet à l'unité. Et le paquet de 5kg de pâtes coûte 30 cents de plus au kilo que le paquet de 1kg (mais le paquet de 1kg restait moins cher au kilo que le paquet de 500g logiquement. Autre exemple : un lot de deux pots de rillettes de saumon à 3,21€ s'est trouvé à coûter seulement 1,33€ le pot à l'unité. Le calcul est vite fait.

La création de lots et autres grosses quantités de vente à acheter en une fois devient un prétexte marketing. Psychologiquement, ces produits sont perçus comme moins chers puisque les quantités sont plus importantes. C'est ce que veut également la logique (moins d'emballage, coup marketing d'une marque... sont sensés baisser les prix au kilo). Mais apparemment on cherche à tromper le consommateur dans une époque déjà perturbée par le passage à l'euro et la flambée des prix.

Je ne comprends cependant pas l'intérêt de tout ça. Le consommateur fait attention à ses dépenses, les différences de prix se voient assez facilement. D'ici très peu de temps, les clients vont se retourner vers les produits à l'unité, moins chers. Mais bon... les voies des supermarchés sont impénétrables.