Une fois encore, de nouveaux cieux m'appellent. De leurs pitits cris perçants, ils m'implorent "Annexe nous, Annexe nous". Je les entend. Et qui suis-je pour refuser une annexion à ces espaces déjà déflorés mais néanmoins respectables? Alors une nouvelle fois, je relance ma machine à conquérir et je me mets en marche. Un nouveau territoire pour l'empire, c'est toujours un évènement.


Alors j'en entends déjà murmurer et médire. Comme quoi, ce serait un pitit peu facile. Après tout, je suis chez ma petiote, rien d'étonnant à ce qu'elle me laisse entrer. Et même si elle ne l'avait pas fait, ce n'est pas vraiment un exploit de conquérir les faibles et sans défense. Tout n'est pas faux. Mais quand même, je crois qu'il est temps d'enfin dévoiler au peuple de ces rivages la vérité sur leur gouvernement actuel. Oh, je sais, vous pensez tous que la gouvernance de l'endroit est cette jeune fille fragile et gentille. Une jolie blonde qui a un peu de mal à encaisser la vie. Une amatrice de bd, ce qui prouve bien son côté espiègle et enfantin. Là encore, tout n'est pas faux. Mais il ne faut toujours croire tout ce qu'on lit sur les blogs. A part quand c'est moi qui parle, bien sur. Et je peux l'affirmer ici bien fort, la tenancière n'est pas forcément celle que l'on croit. Et je le prouve:




Voilà ce qu'on essaye de vous cacher. Et c'est pour ça que je ne pouvais pas me retenir d'intervenir pour assoir mon autorité. L'annexion était quasi obligée, comme dirait mon ami Walker. Je la laisse malgré tout administrer l'endroit, mais maintenant, vous savez à quoi vous attendre. Pour ma part, il me reste encore tant de terres à conquérir et si peu de temps. Maintenant, je comprends Alexandre, cet amateur de l'antiquité.