Bon anniversaire blog ! Et félicitations, tu es un grand maintenant !

Un an... Que le temps passe vite. C'est qu'on en a vécu des aventures ensemble.

Je t'avais ouvert au départ pour pouvoir exercer mon clavier régulièrement. Et tu m'as supporté dans mes moments difficiles comme dans les bons. Tu es un peu le reflet de moi-même (juste un peu tout de même) et de mon évolution depuis juillet dernier. Et je sais que j'ai changé. Beaucoup même. Grâce à toi, mon petit frère m'a dit que mon écriture s'améliorait. Grâce à toi j'ai pu libérer quelques regrets et quelques sentiments oppressants. Grâce à toi j'ai aussi fait rire des gens et j'en ai trouvé d'autres qui m'apprécient à travers ma plume.

Alors je ne peux souhaiter qu'une chose : que l'on continue encore longtemps comme ça toi et moi. Je t'embrasse fort blog. Et j'en profite pour redire merci à mon Belgarion qui m'a aidé pour ta création. Bisous.

En tout cas blog, j'espère que ta journée d'anniversaire s'est révélée plus agréable que la mienne. Une visite chez le psy ce n'est déjà pas forcément ultra joyeux, mais quand en plus je tombe sur un psychopathe qui me traite de « grande pute », qui « sait qui va m'enculer » et qui en plus semble m'attendre un peu plus loin, je frôle la crise de nerfs. Enfin à ce sale type, que j'ai recroisé en salle d'attente, s'est ajouté un gars paumé qui squattait la salle et qui insultait les gens qui passaient. Bref, une crispation comme je n'en avais pas connu depuis très longtemps.

Mais ne t'inquiète pas, blog. Après ça j'ai vite retrouvé mon Belgarion et repris le cours de ma petite vie tranquille. Et rien de tout cela n'aurait pu m'empêcher de penser à ton anniversaire bien sûr.

Bonne fin de journée, blog. Je te promets de faire tout plein de nouveaux textes pour ta deuxième année d'existence. Encore mieux que cette année écoulée. On avance ensemble, toi et moi. Je ne te laisserai pas tomber.

Bises, blog, à très vite.