C'est la rentrée, il paraît. Les petits et les plus grands, du moment qu'ils sont étudiants, ont repris le chemin des bancs de l'école. Pour moi c'est la deuxième année sans le rituel de nettoyage du sac de cours, préparation des classeurs, angoisse de la découverte des profs et autres retrouvailles amicales après la pause des vacances.


Depuis un an c'est un autre rythme. Enfin, si on peut parler de rythme. J'ai dû passer les trois quarts de ce temps à essayer de savoir quoi faire de ma vie professionnellement. Et étrangement, c'est avec la rentrée que je me suis mise à chercher à nouveau un emploi sérieusement. Depuis quelques jours, j'écris des lettres de motivation à la chaîne et à l'ancienne (à la main quoi) pour tous les libraires et endroits culturels susceptibles de m'intéresser. Je sais que j'ai peu de chances de voir mes candidatures aboutir, mais je préfère faire cette démarche pour rien que de continuer à ne rien faire et me demander ce que ça aurait été si je l'avais fait.

Bref, tout ça pour dire que je me suis bizarrement calée sur la rentrée, comme si inconsciemment j'avais perçu tous ces changements de rythme autour de moi, que j'avais senti un renouveau, le commencement d'une autre année. La rentrée scolaire me fait beaucoup plus d'effet que le nouvel an officiel ; surement un réflexe d'étudiante (qui en plus aimait la rentrée). J'espère que cette année m'apportera de bonnes choses. Je voudrais pouvoir travailler et gagner ma vie sans continuer de flipper pour mon portefeuille et en essayant de me rapprocher de domaines qui me plaisent.

La seule chose que je regrette dans tous ces changements c'est que j'arrive beaucoup moins à écrire et à lire, préoccupée comme je suis par le travail. Mais comme tout changement, il faut s'adapter. En me forçant un peu je devrais pouvoir relancer la machine et à nouveau pondre quelques textes.

Il est assez rare que je me livre comme ça ici (sans me rendre ridicule je veux dire), mais ces réflexions sur le travail et les changements sont tellement importantes pour moi que je ne peux pas m'empêcher de les mettre par écrit et de les partager.

J'espère que j'aurai plein de bonnes choses à raconter sur mes aventures personnelles à l'avenir...