Le festival de bandes dessinées de St Malo s’est tenu du 24 au 26 octobre, autrement dit le week end passé. Le cadre pour un tel festival est franchement un point positif. On pouvait ainsi avoir pleine vue sur la mer depuis la rotonde où se déroulaient des interviews et matchs entre dessinateurs, comme manger dans les petites rues commerçantes intra-muros ou encore profiter d’une pause tourisme pour respirer un peu et se détendre après la tension festivalière.


Le vendredi était la meilleure journée. En semaine peu de gens se trouvaient présents et malgré de nombreuses classes venues faire une petite sortie, les couloirs étaient assez vides, les auteurs en pleine forme et les files pour dédicaces très courtes (en dehors de certains stands comme chez Soleil).


Le samedi et le dimanche ont vu l’invasion des passionnés. Couloirs bondés, bousculades, stands parfois inapprochables lors de la présence d’un grand nom… bref, c’était la cohue. Mais le bordel a un certain charme et a ce côté positif que ça réchauffe (parfois un peu trop). Ces jours-ci sont passées toutes sortes de publics : familles, chasseurs de dédicaces, locaux, jeunes en bande, curieux…


Heureusement qu’un festival ce n’est pas qu’une foire à la dédicace. Les pauses faites pour aller voir les expos étaient appréciables. Belle mise en scène et découverte parfois totale des auteurs exposés, le visiteur en prenait plein les mirettes. Pour ceux qui le souhaitaient, des conférences ou projections permettaient de changer de rythme par rapport au dôme frénétique des stands éditeurs.


Mal au dos, mal aux pieds, fatigue, squat chez un copain… St Malo c’est physique ! Mais quel bonheur de découvrir les hommes et les femmes derrière le nom apposé sur un ouvrage ! Tous les auteurs rencontrés, aussi bien que les organisateurs ou les libraires, se sont révélés d’une grande gentillesse au long de ces trois jours où finalement la douleur physique aura représenté bien peu de choses comparée à toutes les découvertes réalisées en parallèle.


Quai des Bulles 2008 est mon premier gros festival de BD et je vais essayer de vous raconter mon expérience un peu plus en détail dans les jours à venir. Des photos pourront appuyer les mots et je saurai me rendre ridicule comme à mon habitude.