Et au printemps, les kromagnons font du jardinage, c'est bien connu.

Non mais c'est vrai : ce n'est pas parce qu'on habite en appartement qu'il faut se priver de tout, notamment de verdure et d'un peu de couleur ! Surtout que le kromagnon aime la nature et qu'il s'y épanouit grandement.

En plus on nous répète assez qu'il faut consommer cinq fruits et légumes par jour, alors autant en avoir déjà à la maison.

Les premiers éléments de notre jungle personnelle sont arrivés il y a déjà quelques semaines. Ils tiennent compagnie aux BD et poussotent tranquillement au soleil printaniers. Mon kromagnon les regardent amoureusement étendre leur feuillage au jour le jour, même si leur croissance n'est pas vraiment flagrante. Mais bon, le kromagnon pourrait rester des heures à admirer la verdure, s'il ne peut pas grimper dedans du moins.




Mais aujourd'hui la famille s'est agrandie.

Je vous présente Citrus, qui bourgeonne de partout (c'est moche l'adolescence - enfin moins chez l'arbre que chez l'homme...) :




Et dans leurs pots, voici Cerise à gauche et Olivette à droite, nos pieds de tomate fraîchement replantés. Pour l'instant elles ont deux petites sœurs : Ronde et Ovale, mais comme elles sont grosses (délit de faciès), elles risquent de rejoindre un vrai jardin, parce qu'en pot de terrasse elles risquent de ne pas se plaire.




En tout cas, le jardinage a des effets régressifs sur le kromagnon qui retrouve ses instincts primaires une fois les pattes dans le terreau.




Voilà une belle et grande famille de verdure. Vivement les premiers citrons et les premières tomates que l'on se régale visuellement avec les couleurs et aussi à la consommation (il y a de quoi faire avec ces deux fruits là).

Et petit bonus du week end, le clan des grandes oreilles s'est agrandi avec la venue de Lapinou que nous avons adopté chez Ikéa. Là c'est plutôt la kromagnone (moi, pour ceux qui suivent pas) qui s'amuse comme une folle. D'ailleurs Lapinou a déjà été baptisé à l'aide des pots en terre achetés en même temps. Du coup il a des reflets roux dans sa fourrure grise.




Lapinouuuuuuuuuuuuuu !

Hem...
Pardon...