Bon, un petit article pour satisfaire les mâles !

Les hôtesses

Bon, en allant prendre l'avion, je me suis demandé les hôtesses de l'air, sont elles des bombasses ? alors mythe ou réalité ? Pour ce qui est du vol Ibéria Nantes - Madrid, quand j'ai vu la première hôtesse je me suis dit pas mal, mais rien d'exceptionnel, bon à la vue de la seconde, j'ai oublié la première. Il n'y a pas, ça aide à passer un bon vol !

Pour le vol Ibéria Madrid - Sao Paulo par contre c'est autre chose ! Sur les quatres personnels navigants passant régulièrement à ma portée il y avait 2 mecs déjà, donc c'était pas vraiment ça et les deux hôtesses n'avaient rien d'exceptionnel. Donc une note plutot négative pour ce vol (c'est con, c'était le plus long).

Puis enfin le vol de la TAM Sao Paulo - Porto Alegre, bah les pas mal je dois dire, de la petite hôtesse de qualité, mais tout de même pas du haut de gamme comme celle d'Ibéria sur mon premier vol !

Les brésiliennes

Si maintenant on regarde la qualité de la brésilienne, bah en fait on risque de se bruler la rétine, à moins d'avoir un gout prononcé pour la charcuterie (non je ne parle pas de saucisson sec, mais bel et bien de boudin). Parce que oui, au Brésil, on croise tout de même beaucoup plus de boudin que de filles potables à l'oeil. Du moins c'est l'idée que je me suis fait après avoir passé plusieurs heures dans 2 aéroports brésiliens (en confirmant au passage que la TAM doit avoir des sacré critère physique de recrutement, parce que la qualité moyenne dépassait de loin ce que j'avait vu de mieux à côté !).

Oui, jusque là, car aujourd'hui, avec le début de la conférence, j'ai mis les pieds dans une université privée (plus précisement PUCRS ou Pontifícia Universidade Católica do Rio Grande do Sul). Bah c'est le jour et la nuit. Là, ça soigne les yeux, ça améliore même la vue. Je connais des personnes qu'on aurait dû tenir en laisse ici ! 

Je pense qu'on peut dire, même si c'est triste, que la qualité de la brésilienne est proportionnelle à son argent (traduisez par là, pas de pognon = mal bouffe). Bon il ne faut pas oublier le facteur age, en vieillissant ça boudine vite apparement. Et la brésilienne, ça vieillit tôt ! Je suppose que c'est une des raisons pour lesquelles il y a autant de pubs pour des cosmétiques, des produits de soins, etc. à la télé...

Conclusion

En conclusion,on va dire que si le mythe n'est pas totalement brisé, le Brésil et les bombasses partout c'est pas ça. Bon il y a de la bombasse visiblement, mais je ne suis pas convaincue qu'ils soient mieux servis que nous, loins de là ! Pour ce qui est des hôtesses, j'ai pas encore arrêté ma décision, je verrai avec le retour !