C'était fugace et pourtant si net. J'ai senti que cette vision n'était pas une de ces simples images qui gravitent par centaines dans mon esprit avant que le soleil me gagne. Elle avait trop de consistance ; et surtout elle était emprunte de magie. 

Un sourire est venu sur mon visage et je lui ai demandé ce qu'elle faisait là, comme autrefois j'avais pu parler au vent. J'ai senti qu'elle n'était pas liée totalement à moi, qu'elle ne m'entendait pas, qu'elle ne me touchait pas vraiment. Comme une étincelle de magie tombée là par hasard qui allume un feu avant d'être à nouveau emportée par un souffle.

Elle ne m'appartenait pas totalement, pourtant cette vision là a une importance particulière pour moi. A un moment où la magie ne semble plus m'habiter, elle a réveillé des souvenirs et des sensations. Certes, la flamme ne s'est pas encore rallumée, mais au moins ai-je vu que c'était possible et qu'il me suffisait de continuer à écouter, regarder et rester ouverte pour que tout me revienne un jour.

Peu de personnes savent comment je fonctionne pour écrire ou m'exprimer artistiquement de manière générale. Souvent, tout part d'un vision, une image qui s'impose à moi et demande à s'animer.

Ce n'était qu'un peu de fumée, blanche, bleue ou peut être grise...